Voreppe Avenir


Tribune Voreppe Emoi – Avril 2019


Vote du budget 2019

Si l’on s’en tient au discours « officiel », il parait que tout va bien. Vous pouvez dormir tranquille.

Mais que dire de la forte augmentation des charges hors personnel à +3,09 % ?

Voilà une dérive inquiétante qui renoue avec des évolutions d’il y a plus de 10 ans. Ce rythme avait été ramené à une évolution annuelle de l’ordre de +0,3 % avant 2014. Certes, ces charges ont été contenues pendant 2 ou 3 ans depuis, alors pourquoi abandonner cette rigueur en 2019 ?

Mais que dire de l’effet ciseaux qui apparaît ?

Les recettes vont croître de 0,82 %. Mais dans le même temps, attention, les dépenses vont augmenter deux fois plus vite (+1,63%).
Pour la gestion en « bon père de famille » dont la municipalité se fait le chantre dans toute sa communication, c’est raté.

Ne pas mentionner cet effet ciseau et nous laisser le découvrir est un manque grave de transparence et de déontologie. Mais qui sait, des fois que cela ne se voit pas ……

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Mars 2019

Du marché à l’assiette

Le nouveau marché de la restauration scolaire est entré en vigueur le 7 janvier. Les changements portent sur des repas à 4 composantes contre 5 auparavant et l’utilisation de barquettes compostables.

Et le Bio ? Le marché précédent mentionnait deux produits bio par semaine, le prestataire en mettait déjà un par jour. Sur ce plan rien n’a changé dans les assiettes.

Et le prix ? Du fait de la réduction du nombre des composantes et malgré l’usage de barquettes
compostables, on constate une baisse à l’unité des repas. Qui plus est, le coût facturé à la mairie pour la collecte des déchets sera moindre.

Pourtant, à grand renfort de communication (3 articles dans les 4 derniers Voreppe Emoi et un article dans la presse), la municipalité une fois encore martèle un message tordant la réalité :

  • Dans l’article de janvier 2019 : « la municipalité ne répercutera pas le surcoût des barquettes et du bio sur le prix payé par les familles ». Navrés pour ceux qui ont vu là un beau geste de la commune qui prendrait des hausses à sa charge. Il n’y a pas de surcoût, pourquoi y aurait-il des répercussions  ?
  • Dans le Dauphiné Libéré du 5 décembre 2018 : « Les enfants Voreppins qui bénéficient actuellement de deux produits bio par semaine, goûteront ainsi l’an prochain à un aliment bio par jour ». Rien de nouveau, c’était déjà le cas.

Le passage à 4 composantes était prévu pour limiter le gaspillage de fromage. Or le fromage est toujours omniprésent (13 sur 24 menus en janvier/février) alors que les fruits frais ont quasiment disparu (5 fruits frais seulement sur cette période). De nombreux parents d’élèves ont manifesté leur mécontentement, la mairie campe sur son satisfecit.

Puisque nous parlons communication, la photo du Voreppe Emoi de février sous-titrée « des barquettes compostables sans plastique » montre sur la grille supérieure des barquettes… en plastique ! Y a t-il encore des menus avec barquettes plastiques ?

S’engage-t-on pour le choix d’une meilleure qualité de l’alimentation simplement parce que la loi nous y oblige ou parce que l’on est conscient de la nécessité de préserver notre santé, celle de nos enfants et la pérennité de notre terre nourricière ?
Désirons-nous participer à la transformation des modes de production agricole et des circuits de distribution ?

Nous nous devons collectivement d’être créatifs, engagés, moteurs pour imaginer l’agriculture et l’alimentation de demain.…

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Février 2019


S’exprimer.

Suite aux contestations sociales de ces dernières semaines, le concept de cahiers de doléances est réapparu.

En 1302, Philippe le Bel crée les États Généraux. Ils étaient convoqués par ordre du roi lors de crises politiques ou financières, de guerres ou questions diplomatiques majeures. Cette assemblée était seule habilitée à réformer la fiscalité.

Le rôle de ces députés était de porter à la connaissance du roi les protestations et propositions des habitants consignées dans ce qui était alors appelé « cahiers de doléances ».

Les derniers États Généraux ont été convoqués le 5 mai 1789 par Louis XVI pour résoudre une grave crise financière. Le 27 juin 1789, les députés décident de se réunir en Assemblée Nationale Constituante et rédigent une constitution, marquant le début de la Révolution Française.

Mais, loin de nous l’idée de faire des parallèles et raccourcis avec notre Histoire … Nous sommes aujourd’hui en démocratie et élisons librement nos représentants que nous pouvons rencontrer voire interpeller …

Les événements récents soulignent le sentiment partagé par de nombreux citoyens que les décisions politiques sont prises sans projet de Société, sans mettre l’Homme au centre des réflexions.…

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Janvier 2019

Les espaces naturels et agricoles, un enjeu pour tous.

L’étalement urbain ne cesse de s’amplifier au détriment des espaces agricoles, forestiers et naturels.

Pour lutter contre ce phénomène, la loi du 23 février 2005 confère aux départements la compétence de protection et d’aménagement des espaces agricoles et naturels périurbains. Elle passe par la mise en œuvre des «périmètres de protection et de mise en valeur des espaces agricoles et naturels périurbains», dits PAEN.

En 2011, le département initie un PAEN sur les espaces agricoles, forestiers et naturels de la plaine de l’Isère, de Sassenage à Tullins. Voreppe est concernée et s’y implique fortement. Le choix du périmètre, la crainte de préemption, la fin des espoirs pour certains propriétaires de voir leur terrain classé en zone à urbaniser, la politisation de la concertation ont enterré le projet en 2013.

En accord avec le département qui a fait le choix de laisser chaque commune mener à bien son propre projet, Voreppe relance pour 2019 la concertation pour la mise en place d’un PAEN sur son territoire.…

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Décembre 2018

Le plastique c’est pas fantastique

Dans le cadre du nouveau marché de la restauration scolaire de Voreppe, des parents ont souhaité s’unir afin de peser pour stopper l’utilisation du plastique.

En effet, chaque jour, dans les cantines de Voreppe (crèche, écoles, foyer logement) et aussi pour le portage de repas, les plats sont réchauffés dans des barquettes en plastique, jetables.

Ce qui avait pu paraître à l’époque pour beaucoup de communes comme un gain de temps, d’argent (moins de vaisselle) et une manutention facilitée pour le personnel (le plastique est moins lourd que l’inox), nous apparaît aujourd’hui à tous comme un non sens :

  • Le plastique est jeté après utilisation: à chacun d’imaginer le volume de déchets générés chaque année seulement pour Voreppe. Qui envisagerait de manger tous les jours dans de la vaisselle jetable, même recyclable ?


Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Novembre 2018

Bonne route Matthieu.

Lors du conseil municipal de juin 2018, nous sommes intervenus pour exprimer notre regret du départ du directeur de l’école de musique, Matthieu Fattalini. Le Maire a envoyé un courrier a l’ensemble des familles, ce qui n’a pas empêché de nouvelles interpellations à la rentrée.

Monsieur Fattalini avait un contrat précaire, devant être renouvelé régulièrement, sans assurance. Au printemps dernier il a passé et réussi le concours de la fonction publique lui permettant d’être titularisé et d’envisager enfin un avenir plus stable, comme pour toute évolution professionnelle normale.

Les postes de titulaires sont rares dans le milieu artistique. La ville de Saint Laurent du Pont ayant ouvert un tel poste pour la direction de son école de musique, il a tout logiquement candidaté et a été retenu.

Avant d’accepter, il a rencontré le Maire de Voreppe, déjà informé de sa réussite au concours, lui a exprimé son attachement à l’école de musique de Voreppe et demandé si la commune envisageait de le titulariser.

La réponse fut non ! Avec ce non, le Maire a t-il pensé à l’intérêt de l’école de musique, de l’équipe enseignante, des élèves ?…

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Octobre 2018

Les occasions manquées !

Après que la majorité actuelle a vilipendé le Plan Local d’Urbanisme (PLU) en 2014 avec des arguments mensongers, vous avez pu admirer un beau 4 pages dans le Voreppe Emoi de septembre sur la nécessité de construire à Voreppe.

Ne vous y trompez pas, ce sont bien les règles définies dans le PLU établi par notre majorité qui permettent pour reprendre leur propos : «  d’avoir une attention particulière aux formes urbaines, d’interdire toute nouvelle urbanisation dans la plaine agricole, de préserver la coupure verte ».

Derrière cette belle communication, la municipalité se contente d’appliquer les règles. Par contre quand elle peut faire des choix innovants en matière d’habitat, là il n’y a plus personne.…

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Septembre 2018

Chers voreppins,

Nous espérons que vous avez passé un bon été, que vous avez pu profiter de voir défiler le temps différemment grâce aux longues soirées, aux vacances scolaires, au soleil qui ne nous a pas quittés de l’été.

Nous vous souhaitons une bonne reprise du rythme plus habituel de l’année scolaire : activités, réunions…

De notre côté, nous reprenons l’année avec toujours le désir de représenter les habitants de Voreppe dans leur diversité. Nous continuerons notre action avec pour ligne directrice l’intérêt général.

Nous continuerons donc de soutenir et encourager les initiatives de la municipalité qui nous paraissent pertinentes au regard des besoins de notre commune.

Nous continuerons aussi de nous opposer à toutes les décisions que nous jugeons inopportunes ou contraires à l’intérêt général, comme lors du dernier conseil d’administration du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale).…

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Juillet 2018

Résistance

Nous commémorons chaque année l’appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle.

Un rappel qu’une défaite n’est pas une fin. Un rappel des valeurs partagées de démocratie et de liberté. Un appel à l’engagement. Un appel à la résistance qui s’est prolongé à la sortie de la guerre par le programme du Conseil National de la Résistance (CNR).

Force est de constater que ces valeurs pourtant adoptées par l’ensemble de la classe politique en 1944 sont de plus en plus bafouées. Les projets de solidarité nationale mis en place alors pour des « Jours Heureux » ont depuis laissé la place à une société dans laquelle d’autres intérêts ont pris le pouvoir. Les valeurs promues par le CNR semblent appartenir à un passé si différent de notre époque actuelle…

Dans une démocratie en paix, résister a t-il encore du sens ?…

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Juin 2018

Désertification ou abandon ?

Autant nous soutenons une gestion responsable de l’argent public et la maîtrise des dépenses de fonctionnement, autant nous ne pouvons cautionner une approche uniquement économique.
L’objectif de l’action publique doit être l’intérêt général et le mieux vivre des habitants.

Aussi nous sommes navrés que Madame Gérin, 8ème vice présidente chargée des actions de solidarité et de l’insertion au conseil départemental, ait cautionné une politique qui prive les familles des services sociaux de proximité.

Par souci d’économies, les secteurs de l’action sociale du département vont être regroupés. Les assistantes sociales et la Protection Maternelle Infantile, basées aujourd’hui à l’espace Rosa Parks, vont être transférées à Moirans.…

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Mai 2018

La campagne pour les prochaines municipales a-t-elle commencé ?

Vous recevrez bientôt un 2ème bilan de l’action municipale, mais pour vous mettre l’eau à la bouche, vous avez dû reçevoir un 4 pages du « comité de soutien à la majorité municipale ».

En entrée, les finances. Tout le monde est pour une santé financière saine et Voreppe n’a jamais été en danger. Les chiffres annoncés sont tronqués et orientés : une capacité de désendettement ramenée de 11 à 8 ans ? Simplement en oubliant la part communale de la restructuration de Bourg-Vieux. Elle grimpe sinon à 14 ans.

Le graphique « extinction de la dette » sous-entend-il que la commune n’empruntera plus ? N’y a-t-il plus de projets ? Les chantiers qui s’annoncent en cette fin de mandat (pôle d’échange, centre-bourg, école Debelle, place Armand-Pugnot…) occasionneront des dépenses, et probablement des emprunts, absents de ce graphique.…

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Avril 2018

Tous à table !

L’accès à la cantine scolaire pour tous est un sujet récurrent. De nombreuses classes ont fermé sur la commune mais les demandes d’inscription à la cantine augmentent. Le manque de places d’abord à l’école Debelle, puis à Achard, concerne aujourd’hui l’école Stendhal.

Le premier réflexe des communes est de donner la priorité aux familles dont les deux parents travaillent. Cela paraît normal. Mais, quand on recherche un emploi, on a besoin de temps pour les entretiens, les démarches, les rendez-vous… comme quand on est parent au foyer. Et ces choix que certains pourraient considérer « de bon sens », ont été vus par le législateur comme discriminatoires et donc illégaux, passibles de recours au tribunal.…

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Mars 2018

Brèves du dernier conseil

Le cinema – Un beau démarrage. C’est une très bonne nouvelle et il faut transformer l’essai, développer une stratégie pour attirer, fidéliser, de nouveaux visiteurs et répondre ainsi à l’objectif ambitieux de doubler les entrées dès cette année. Mais nous sommes en mars … toujours aucun projet. Qu’attendons nous ?

Le pôle d’échange – Les travaux vont démarrer. Mais la possibilité d’utiliser l’accès naturel, déjà en partie aménagé avenue du 11 novembre pour les camions de Vicat, n’a pas été étudié. Sans une étude objective, comment affirmer la pertinence de la nouvelle voirie très coûteuse pour l’argent public ? Le financement partiel par le Pays Voironnais ne justifie en rien que toute possibilité d’économie sur ce projet n’ait pas été sérieusement étudiée.

Restructuration urbaine de Bourg Vieux – Malgré la promesse d’1 M€ d’euros prévus à terme, ce ne sera visiblement pas encore pour cette année. Aucune présentation, aucune concertation annoncées. Pourtant …

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Février 2018

Ubu OùRA

Un « oubli » …

Malgré une pétition des usagers, une concertation et l’opposition de nombreux élus, le paiement des parkings gares de Rives et Moirans défendu par M. Rémond, vice président à la mobilité, a été mis en place.
Mais fin 2017, un surcoût d’environ 90 000 € d’impôt foncier est dévoilé. Ils auraient été « oubliés » dans la présentation de l’équilibre budgétaire.

Le parking de Rives, déficitaire par sa sous-utilisation, redevient donc gratuit et celui de Moirans est réétudié.

Si cette décision était coûteuse mais aussi néfaste à l’utilisation des transports en commun, cet «oubli » montre l’inconséquence des promoteurs de ce projet lors de la présentation de l’analyse financière.
Nous déplorons ces décisions idéologiques pour des projets peu rentables, juteux pour des sociétés privées et contraires à l’intérêt général. Quel sera le coût de cet « oubli » ? Dénonciation de contrats, travaux inutiles ? A suivre …

Une histoire vécue …

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Décembre 2017

Prévention

La municipalité a fait appel cet été en urgence aux médiateurs de nuits de l’Association Dauphinoise de Médiation Sociale (ADMS). Ceux-ci ont été présents sur notre commune de 17h30 à 0h30 pendant 11 semaines de juillet et août pour un budget de 18 700 €.

La réduction des incivilités et dégradations montre un bilan très positif de cette action ponctuelle. En effet, en terme de prévention, le contact humain pour dénouer les tensions, échanger, partager les difficultés, rompre le cercle vicieux de l’ennui … est essentiel.

Et après ? Lors du bilan en commission nous avons proposé non seulement que cette action soit pérennisée mais étendue. En effet l’été n’est pas le seul moment concerné par les incivilités. L’arrivée des beaux jours, les périodes de vacances scolaires, les week-ends sont aussi des moments sensibles.…

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Novembre 2017

Quel projet pour Bourg-Vieux ?

Depuis plusieurs semaines, on parle de la baisse des aides au logement.

Pour le parc social, l’Etat affirme qu’il y aura une baisse de loyer équivalente appliquée par les bailleurs, donc aucun impact pour les locataires.

Cette baisse de recettes se chiffre en milliards d’euros. À court terme, les bailleurs auront-ils encore les moyens d’assurer leurs obligations ?

Les bailleurs sont en charge de l’entretien, des réparations, des investissements de rénovations et de constructions neuves. Une baisse des recettes aura un impact certain sur ces investissements et sur la qualité de vie des locataires.

Et Voreppe dans tout cela ?…

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Octobre 2017

Un, deux, trois … soleil

La rentrée scolaire 2017 s’est faite sous le signe de la disparité éducative entre communes.

Un décret du 27 juin permet au directeur académique de l’éducation nationale, d’autoriser des adaptations à l’organisation de la semaine scolaire. Ainsi depuis septembre, en fonction du choix des communes, les enfants vont à l’école 4 jours ou 4 jours et demi avec au choix le mercredi matin ou le samedi matin.

Le gouvernement laisse aussi aux communes la liberté de continuer ou non les TAP (Temps d’Activité Périscolaire), qui par ailleurs ne recevront plus de subventions de l’État. L’objectif des TAP est de proposer aux enfants des activités culturelles, sportives, artistiques vers lesquelles naturellement ils n’auraient pas été ou n’auraient pas pu aller. Ces activités qui pouvaient être réalisées par des intervenants extérieurs ont un coût. Leur maintien, leur renforcement ou leur suppression traduit donc un véritable choix politique.…

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Septembre 2017

Exilé

D’ici et d’ailleurs
Une âme en exil,
Sans port, ni attache,
Sans jardin embaumant
Le parfum de la paix.
Des rêves inachevés,
Des horizons murés,
Des larmes qui coulent
Entre deux terres aimées.
Orphelin, aux cultures écartelées,
Au coeur déchiré
Regard sans fond, sans envie
Sur un futur brisé,
Expulsé d’un passé volé.
Un enfant perdu crie
dans l’immensité.
Dans les bras des vagues
Il fuit, il survit, résigné
Sans père, ni mère
Sans abri, sans terre
Sans amour, il cherche
Un port, une attache
Un jardin embaumant
Le parfum de la paix
L’oubli de son exil,
Son âme, sa vie.

L’été se termine. Nous espérons qu’il vous a permis de vous reposer, de faire de belles découvertes, des rencontres, d’avoir de beaux temps de partage en famille.

Les vacances, c’est une coupure. Mais l’actualité continue et la réalité de cet été nous parle aussi de ces milliers d’enfants, de femmes et d’hommes qui n’ont d’autre choix que de fuir et qui frappent aux portes de l’Europe.

Deux familles syriennes sont arrivées en mai sur Voreppe, espérant un nouveau départ. Nous leur souhaitons la bienvenue ainsi. Ensemble, entourons les au mieux afin qu’ils retrouvent la paix et l’espoir en la vie.…

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Juillet 2017

Le bétonnage de Voreppe

Ce fut le cœur de la campagne 2014 pour les municipales de la majorité actuelle. Celle qui opposa, selon ses termes, deux projets :

« celui de l’équipe sortante qui relève d’un urbanisme débridé, béton, goudron, ville dortoir et le notre, pour une urbanisation en accord avec vous dans le respect de nos espaces verts, de notre cadre de vie. »

Quand on lit la double page du Voreppe émoi de Juin 2017 , on se dit : « tout ça pour ça ».

Bien sûr, promesse oblige, l’Hoirie a 46 logements en moins mais le supermarché sera plus grand, il y aura une nappe de parkings extérieurs et moins d’espaces verts. Qui bétonne ?…

Lire la suite

Tribune Voreppe Emoi – Juin 2017

Construire ensemble ?

Dans l’édito du Voreppe émoi de mai, Monsieur le maire nous remercie pour nos « apports constructifs dans les commissions où sont présentés les projets ». Bravo pour cette belle communication, qui tranche avec le constat du peu d’information qui nous est transmis

La photo de couverture du précédent Voreppe émoi, faite pour le début du chantier de l’hoirie : Nous n’avons pas été invités – Le nouveau marché du mercredi et son inauguration : Nous l’avons découvert dans le Voreppe émoi – Le projet de redynamisation du centre bourg : Nous l’avons découvert en réunion publique.

Sans information, difficile d’avoir un apport constructif !

Bien sûr que nous nous exprimons en commissions mais ce n’est malheureusement pas pour co-construire. En effet, il est très rare que les commissions soient utilisées pour travailler les sujets, le plus souvent un sujet déjà ficelé est présenté, en vue d’une délibération du prochain conseil municipal.

Difficile aussi de construire des projets quand les sujets sont saucissonnés en parties discutées indépendamment les unes des autres ce qui fait que nous ne réfléchissons jamais à la cohérence et à l’objectif global.…

Lire la suite