Voreppe Avenir

Vice-présidences de Voreppe à la CAPV

capv

Conseil communautaire du 24 avril 2014

Ce conseil communautaire avait pour principal ordre du jour l’élection des vice-présidents.

Beaucoup d’élus (et soutiens de J.-P. Bret) sont déçus de sa stratégie politicienne qui fait la part (trop) belle à la bascule à droite des principales communes sans s’appuyer sur la confortable majorité qui l’a élue sur la base de son bilan du mandat précédent.

Il a donc été proposé 15 vice-présidents et 5 délégués issue de discussions menées pendant 10 jours entre le président et les différentes communes.

Ces élections n’ont pas créé de véritable surprise.

Sur 74 votants, globalement à chaque fois 10 à 15 blancs (sauf pour certaines personnes incontestables) et quand il y avait une candidature ‘dissidente’ (3 au total), elle n’a généralement recueilli que quelques voix. Tous les vice-presidents ont été élus avec une majorité confortable (entre 55 et 71 voix)

Pour Voreppe

  • Luc Rémond est élu 2ème VP à la mobilité. Ce n’est pas l’économie (qui revient au maire de Voiron), mais nous lui souhaitons bonne chance pour traiter ces dossiers importants pour Voreppe et le Pays Voironnais
  • Monique Deveaux a été proposée comme Vice présidente au social

Jean Duchamp, ne partageant pas l’approche de Monique Deveaux, a présenté une candidature alternative sur la base de sa vision et de son travail du précédent mandat.

Nous reproduisons son discours à la fin de cet article. Le fond et la forme ont vraiment dénoté et beaucoup en ont salué la qualité

Résultat du vote

  • majorité absolue 37
  • Jean Duchamp 34
  • Monique Deveaux 38

Nous sommes évidemment déçus mais la reconnaissance du travail de Jean Duchamp est indéniable. Seule une mobilisation partisane a pu en venir à bout.

La pression sur Monique Deveaux est désormais très grande. La plus mal élue des Vice-Présidents, elle devra faire ses preuves et faire avancer l’ensemble du Pays Voironnais.

Le président Bret a d’ores et déjà confié à Monique Deveaux un groupe de travail sur l’articulation de la commission « Equilibre Social » avec le CIAS (Centre Intercommunal d’Action Sociale).

Ultime reconnaissance, il a invité Jean Duchamp à y participer au même titres que les autres vice-présidents concernés.

Intervention de Jean Duchamp

Jean_DUCHAMP

Chers collègues,

En introduisant ce vote, Jean-Paul Bret a rappelé que les candidats dissidents ne seraient pas voués aux gémonies jusqu’à la fin du mandat. Suis je rassuré ? Pas tout à fait. En effet, choisir entre plusieurs candidats pour une élection… n’est ce pas l’essence même de la démocratie ?

J’étais durant le dernier mandat maire de Voreppe et vice président chargé de l’équilibre social au coté de Jean-Paul Bret .

Soutien de Jean-Paul Bret depuis longtemps, sa réélection m’a rassuré parce que je partage cette vision de l’intercommunalité : créer un véritable territoire de vie, riche de ses différences, solidaire et respectueux de tous ceux qui y habitent bien au delà d’un simple découpage administratif où se juxtapose des communes. C’est dans cet esprit et pour construire ce territoire que j’ai participé à l’exécutif et exercé ma responsabilité de Vice Président à l’équilibre social.

Depuis, je n’ai revendiqué aucune vice présidence. J’avais bien compris que Jean-Paul Bret ne proposerait pas comme vice président un membre d’une opposition municipale souhiatant s’assurer d’un exécutif apaisé. C’est son choix, mais j’y reviendrais.

Alors pourquoi, solliciter vos suffrages aujourd’hui  ?

Monique Deveaux est présentée à ce poste par le président à l’issue des discussions de cette semaine, ce qui ne me facilite pas la tâche.

  • Mais, je connais Monique Deveaux depuis longtemps et nous avons souvent échangé, débattu ensemble. Je ne partage ni sa vision de l’intercommunalité et encore moins sa vision du social. Elles ne correspondent pas à ce que j’ai défendu ces 6 dernières années.
  • J’ai travaillé avec passion et énergie pendant le dernier mandat pour mettre en œuvre avec d’autres une politique sociale pour le territoire : Alyne Motte, Yvonne Rateau, Michel Bady et Anne Favier peuvent en témoigner. Cette approche sociale est inscrite dans le projet de territoire et participe naturellement à créer une intercommunalité respectueuse de tous et tout particulièrement des plus fragiles.

Comme maire, tout au long de ces 6 années, j’ai bien entendu fait entendre la voix de ma commune. Mais je n’ai jamais hésité, en lien avec les élus de Voreppe, à m’engager et même à bousculer les habitudes y compris sur des points aussi sensibles que le pacte financier et fiscal ou sur les liens essentiels et profitables pour tous les habitants entre les communes urbaines et les communes plus rurales.

Comme vice président, avec mes collègues, nous n’avons pas hésité à mettre en chantier la compétence petite enfance. Si elle n’a pas abouti, je ne doute pas que nous y reviendrons. Je pense qu’il faut parfois savoir faire les premiers pas et surtout avoir du courage politique.

La création du CIAS est maintenant l’outil de la politique sociale du Pays Voironnais, il devrait trouver toute sa place dans le prochain mandat. L’ABS (analyse des besoins sociaux) de notre territoire est en cours et va nous permettre de cibler les actions et d’être plus efficace y compris financièrement. Il permettra d’avoir une vision plus précise des enjeux de ce territoire.

A propos de l’exécutif apaisé que le président appelle de ses vœux.

J’ai travaillé pendant 6 ans avec des collègues de toutes tendances, je les ai cités tout à l’heure et nous avons réussi à créer une équipe efficace et conviviale. Nous avons eu la volonté de partager la même vision, de ne pas chercher à fuir nos désaccords mais au contraire de les aborder et de nous enrichir de nos différences.

Tout au long de ce mandat, j’ai eu l’occasion de démontrer à plusieurs reprise ma capacité à défendre ardemment mes idées et les projets que je portais mais aussi à écouter les remarques des autres en étant très respectueux de mes collègues, même quand nous n’étions pas d’accord..

Pour ma part, je pense qu’autour de Jean-Paul Bret, nous avons réussi tout au long du dernier mandat à mettre en place cet exécutif apaisé non par de savants calculs politiciens ou partisans, le plus souvent inefficaces et coûteux, mais par la volonté de ses membres de travailler ensemble et de se retrouver autour d’un projet de territoire construit en commun.

Suis je légitime à postuler à cette vice-présidence ?

Je suis Conseiller Communautaire par le vote de mes concitoyens.
Etre conseiller communautaire donne en soi cette légitimité, mais est ce suffisant ?

Jean-Paul Bret et d’autres intervenants ont rappelé que la compétence, l’énergie, la présence, le travail et l’adhésion au projet sont de faits les éléments qui comptent. La diminution du nombre de Vice président confirme cette exigence d’investissement. Jean-Paul Bret défendait d’ailleurs, il n’y a pas si longtemps, qu’il ferait le choix de proposer un ou une élue d’une opposition communale si il ou elle démontre ces qualités. Ce n’est plus le cas apparemment.

Aujourd’hui, il ne s’agit pas de désigner les adjoints d’une municipalité mais bien de choisir les vice-présidents de la communauté. De plus, pour être encore plus clair, je rappelle que je ne suis pas dans l’opposition au Pays Voironnais puisque je soutiens Jean-Paul Bret et son projet.

C’est dans cet esprit que je souhaite être présent dans cet exécutif en m’appuyant sur mon expérience et mon travail d’élu.

Ma présence participera à la diversité des approches source de richesse et d’évolution dans un esprit ouvert et positif.

Je m’engage à travailler avec force pour renforcer notre territoire comme je l’ai fait ces 6 dernières années.

Alors, chers collègues, soyez libres de votre choix au delà de résultats issus d’ arrangements ou de tractations souvent compliqués qui ne préjugent ni de l’efficacité de l’action ni de sa qualité, appuyez votre vote sur les critères de conviction, d’énergie, d’expérience et de volonté de travailler avec tous.

Je vous remercie de votre écoute.


Cet espace d'expression vous est ouvert sans filtrage a priori. Voreppe Avenir se réserve le droit de supprimer toute publication qui ne serait pas conforme à la charte d'utilisation de ce site.


1 commentaire pour “Vice-présidences de Voreppe à la CAPV

  1. 19 février 2018 at 19 h 05 min

    Cialis 5 Mg Foglio Illustrativo Farmaco Levitra Generico Online No Prescrption Pharmacy buy cialis Fluoxetine No Script Needed Amex Accepted Zithromax Is It Penicillin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *