Voreppe Avenir

Des parkings payants pour les usagers des gares TER de la CAPV

parking_payant
Le 26 janvier 2016, les élus de la CAPV voteront le principe de rendre payants le futur parking silo de la gare de Moirans et celui de Rives déjà construit.

La réflexion est engagée depuis quelques temps déjà. Elle est portée par Luc Rémond, maire de Voreppe, en tant que Vice-Président aux politiques de déplacement avec les partenaires extérieurs, pôles d’échanges et voiries. Elle est liée à l’aménagement de ces deux pôles gare et à la mise en place du gardiennage, de la surveillance et de l’entretien par une entreprise extérieure.

Dans une logique d’ensemble, le parking exterieur « en nappe » de Moirans sera également payant. Le cahier des charges prévoit en option pour le futur prestataire, la prise en charge et la fin de la gratuité des parkings des gares de Réaumont, Tullins et Voreppe.

Le scénario étudié propose un tarif mensuel de 20€ pour les parkings silos et 10€ pour les parkings « en nappe » , ce qui représente un surcoût important pour un abonné. Les usagers de Moirans par exemple qui se rendent à la gare en voiture verront le prix de leur transport quotidien doubler…

Présentée une première fois le 22 décembre dernier, la délibération a été repoussée au 26 janvier grâce à l’intervention de quelques élus soutenus par des usagers. Elle sera malheureusement soumise dans les mêmes termes.

Les usagers demandent à présent la concertation qui n’a pas eu lieu en amont et ont mis en place une pétition.
http://www.petitions24.net/signatures/parkings_gares_capv/

La justification

La CAPV explique que la gestion des parkings nécessite des moyens dont elle ne dispose pas et veut assurer une cohérence avec les dispositions qui s’appliquent aux parkings du pôle d’échange de la gare de Voiron.

Peut-on vraiment comparer la gare de Voiron, dans un centre ville avec stationnement payant, aux gares plus excentrées des autres communes où le stationnement est gratuit ? D’autant qu’il n’y a pas ou très peu de transports en commun desservant ces gares, et donc pas de vraie alternative à l’utilisation de la voiture. Les usagers seront donc contraints de payer.

On peut également se poser la question de l’intérêt financier de la CAPV sur ce choix.
En effet, elle a financé les investissements (500 000 € rien que pour Moirans et Rives), mais la gestion sera assurée par une société privée qui se rémunérera sur la tarification et tirera donc les bénéfices de l’argent investi par le contribuable. En outre, le niveau des services proposé qui justifie d’importantes dépenses (gardiennage, vidéosurveillance…) correspond-il aux attentes des usagers ?

La concertation

Aucune enquête de besoin et aucune concertation en amont n’ont été menées. Lors du conseil communautaire du 22/12/2015 (compte-rendu disponible ici, des pages 22 à 25), ce manque de concertation est d’ailleurs assumé par certains comme Luc Rémond (Vice-président du Pays Voironnais aux transports) qui envisage de consulter les usagers après le vote…, et Julien Polat (Maire de Voiron) qui estime qu’ « il y a des limites au dialogue. Les gens attendent de l’efficacité des décideurs publics »…, et dénoncé par d’autres comme Anne Favier (Voiron) « Vous défendez des valeurs de démocraties participatives avec une charte qui nous a été présentée mais vous concertez après avoir délibéré. Etonnante conception de participation! »

Malgré les nombreuses demandes de travailler sur le sujet, un mois après, la délibération est proposée dans les mêmes termes. Cela note un passage en force et un mépris affirmé envers les usagers.

La fin de la gratuité des autres parkings

En outre, il est légitime de se demander si la fin de gratuité des parkings gare n’entraînera pas également des zones payantes aux alentours afin d’éviter le report vers des stationnements communaux.

Ainsi, pour Voreppe, que deviendrait le parking de l’Arcade ? Il fait partie du projet de pôle d’échange. Il est probable que son accès soit restreint à terme et devienne payant.

Conclusion

Cette décision « de principe » est donc proposée sans concertation avec les usagers, principaux concernés. Une fois le principe adopté, que restera-t-il à discuter ? De la couleur des tickets de parking ?


Compte-tenu de l’état de pollution et de saturation du bassin grenoblois, n’est-ce pas un devoir pour les élus qui ont pouvoir de décision, de susciter l’usage des transports en commun ? Aujourd’hui, choisir de faire payer les usagers des transports en commun risque d’avoir un effet totalement inverse.

De même, prendre une décision unilatérale sans en informer les usagers va à l’encontre de l’image de Concertation dont certains élus, à Voreppe, se font pourtant les chantres sur d’autres sujets.


Cet espace d'expression vous est ouvert sans filtrage a priori. Voreppe Avenir se réserve le droit de supprimer toute publication qui ne serait pas conforme à la charte d'utilisation de ce site.


2 commentaires pour “Des parkings payants pour les usagers des gares TER de la CAPV

  1. Cabaud
    28 janvier 2016 at 19 h 28 min

    Bravo pour cet article, il résume bien la situation et montre la vision autoritaire et rétrograde de ces élus.

    De quoi être encore plus dégoutté des politiques qui ne savent pas que 10 ou 20 € sur un budget c’est beaucoup pour les nouvelles générations. Mais ils ne peuvent pas comprendre, la plupart sont des enfants gâtés de la république qui profitent encore des trente glorieuses…
    L’immense majorité des usagés ne veut pas de surveillance de parking avec tous les coûts que cela entraîne mais une majorité de têtes grisonnantes du conseil s’entête (40/65). Ils s’identifient aux usagés en pensant que notre première préoccupation est la sécurité de nos somptueuses voitures (ils pensent aux leurs et sont poussés par leur paranoïa sécuritaire ) dans les villes coupe-gorge que sont Moirans et Rives.

  2. 19 février 2018 at 21 h 30 min

    Cialis 10 O 20 viagra cialis Doxycycline Discount Propecia Dosage Permanent Purchasing Domperidone Mexico Pharmacy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *