Décision modificative n°1 – Budget principal

Conseil municipal du 21 octobre

Même si cela rend moins lisibles les actions lors des bilans, une modification du budget en cours d’année est possible, même après le budget supplémentaire (BS). C’est ce que l’on appelle une Décision Modificative (DM par la suite).

Nous avons pointé le gaspillage, le manque de volontarisme et certaines mesures aberrantes proposées.

Nous avons voté contre cette DM.

Voici notre intervention en séance.


Laurent GodardCette décision modificative vient modifier le budget voté au printemps sur lequel nous avions déjà fait des remarques de fond. Elles restent malheureusement d’actualité.

Elle expose plusieurs opérations d’ordre et des ajustements comptables sur lesquels nous ne reviendrons pas.

Vous nous avez présenté, enfin dirons-nous, le bilan sur l’impact COVID sur les finances de la commune. Comme attendu, d’un point de vue purement comptable, le COVID a eu un impact positif sur les finances de la commune (bien entendu, c’est malheureusement un impact négatif majeur sur notre vie locale)
Ainsi, les 600 000 € de dépenses imprévues inscrites au budget n’avaient pas lieu d’être, en tout cas à cette hauteur, ce qui aurait pu dégager des marges de manœuvre budgétaires pour mener des actions aujourd’hui annulées.

Cette DM annule beaucoup d’actions budgétées alors que la crise du COVID seule ne l’explique pas. Ces annulations permettent en grande partie d’équilibrer votre DM. Les 600 000 € de dépenses imprévues ne sont pas touchées et restent à un niveau 5 à 10 fois supérieur aux années précédentes

Au-delà de ces équilibres budgétaires nous regrettons qu’au contraire il n’y ait pas eu une mobilisation sans précédent de notre collectivité pour être force motrice dans l’animation de la vie locale. Après une année 2020 et un début 2021 difficiles, il aurait été bienvenu de prendre le taureau par les cornes.
Cette DM se contente de constater que des actions ne se sont pas faites, rajoute une peu sur le projet Stravinsky mais n’est pas absolument pas à la hauteur des enjeux de notre animation de la vie locale, qui a bien souffert et continue de souffrir. On préfère laisser dormir 600 000 € de dépenses imprévues.

En parlant de laisser dormir, nous constatons que l’emprunt de 6M€ n’est pas consommé. Même à taux d’emprunt intéressant, l’inflation, elle, court toujours. Elle est de 2 % env. par an pour les mairies. Ça représente 120 000 € par an de dévaluation. Plusieurs points d’impôts des voreppins à laisser cet argent dormir. Sans parler des investissements non réalisés qui amènent l’encours aux alentours à plus de 11 M€. Lui aussi qui se dévalue …

Nous ne rentrerons pas dans le détail de toutes les modifications proposées du budget mais tenons à évoquer deux points caractéristiques

  • Nous avions exprimé notre désaccord sur les 3 panneaux d’information, véritables écrans de télévision dans la rue. Cette DM en ajoute un quatrième, on a dû avoir une promo puisque cela ne rajoute que 20 000 € pour amener la facture aux alentours de 100 000 €.
    De plus, nous avons l’heureuse (ou la douloureuse) surprise de voir que département va nous donner une subvention de 6 000 € pour ces panneaux qui restent des aberrations environnementales. Les élus du département plus « verts que verts » au printemps pour les élections, l’automne venu les feuilles sont visiblement tombées … Nous ne pouvons que souhaiter que ces élus deviennent un peu plus regardants des subsides du département et mettent en place de l’eco-conditionalité sur certaines de leurs subventions par exemple.
  • Sur un autre sujet, cette DM inscrit près de 30 000 € pour un sondage. Oui, un sondage. 30 000 euros.
    Un sondage pour « l’avis des voreppins », aux objectifs pour le moins flous quand on pose la question. Que faites-vous de nos instances de participation citoyenne comme les Comités de Quartier ou toute autre que vous pourriez mettre en place avec une partie de ces 30 000 € ?

Pour conclure, nous n’approuvons pas cette DM tant sur la direction financière, que sur l’animation de la vie locale et les aspects environnementaux. Nous voterons contre.