Tribune Mai 2020

Depuis deux mois, nous vivons une situation inédite dont les conséquences humaines et économiques sont encore difficiles à évaluer. Nous savons qu’elle a accentué les inégalités sociales, mis en grande difficulté de nombreuses personnes, familles, entreprises. Pour beaucoup, il faudra du temps pour se reconstruire.

Si cette crise a imposé la mise en place de mesures drastiques pour limiter la propagation du virus, il n’y a cependant pas eu de décret de suspension du travail des instances délibératives nationales et locales.

A Voreppe, il y a un maire et un conseil municipal de 29 élus qui se sont tous engagés à travailler pour leurs concitoyens.

Pourtant, à Voreppe la vie municipale a été mise entre parenthèses.

Si on peut comprendre le choc des premiers jours, force est de constater que malgré les possibilités qu’offrent les outils informatiques pour échanger efficacement à distance, rien n’a été mis en place entre mi-mars et début mai pour un travail collectif, malgré nos interpellations.

Bien sûr, monsieur le Maire applique les directives préfectorales pour assurer la sécurité des Voreppins et informe les élus des décisions qu’il a prises.

Mais l’essentiel des actions de solidarité ont été initiées par des Voreppins volontaires qui se sont organisés en marge de l’action municipale (fabrication et la distribution de masques, courses pour les aînés …) et nous leur disons à tous un grand merci.

De nombreuses communes ont eu des initiatives complémentaires aux directives préfectorales et adaptées à la réalité de leur commune.
A Voreppe, rien. Pas de réflexion sur une aide à la livraison de courses aux plus fragiles, pas de réflexion sur des commandes groupées de produits de notre agriculture locale, pas de soutien informatique aux familles…

Nous ne souhaitons pas polémiquer mais nous ne pouvons que déplorer qu’il n’y ait pas eu de réflexion collective sur les possibilités de l’action municipale dans ce temps si particulier. Nous trouvons cette situation dommageable pour Voreppe et pour ses habitants. Nos compétences, nos idées, notre motivation, nos forces à tous, majorité et opposition, doivent être mises en commun pour que Voreppe sorte grandie de cette crise. Une crise qui va durer.

Monsieur le Maire nous a proposé une première rencontre en vidéo-conférence le 5 mai. Nous serons présents, la mise en place du déconfinement ne doit pas être une nouvelle occasion manquée pour ce travail collectif de tous les élus.

Le groupe Voreppe Avenir
http://VoreppeAvenir.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *